En manque d'inspiration pour votre conférence ? Recevez les tendances 2023

Accueil / Conférenciers / Communication / Maud Jan-Ailleret

Dès l’enfance de Maud Jan-Ailleret, tout était déjà là : l’imagination foisonnante, les mots, les autres… et un besoin viscéral de dire et d’écrire pour faire exister.

Après une Hypokhâgne et une Khâgne et des études à Sciences Po, Maud Jan-Ailleret s’est spécialisée dans les Ressources Humaines (DESS du CIFFOP d’Assas et DU de Coaching d’Assas), pour accéder à l’Autre justement. Au bout de plusieurs années dans l’univers du conseil en stratégie RH, en passant par une expérience au sein de l’Alliance Française d’Hyderabad (en Inde) et un “tour du monde” sac au dos de plusieurs mois avec son mari, la dimension artistique et spécialement littéraire dans son travail viennent à lui manquer.

Des épreuves de vie (décès ou séparations de proches, fausses-couches tardives pour elle…) agissent comme un élément déclencheur : la voilà qui quitte l’univers bordé du Consulting pour entrer au Cours Florent. S’en suivent 3 années d’apprentissage du théâtre avec délectation, où elle aime plus que tout écrire et travailler sur la mise en scène. 3 années où elle passe des planches le matin et tard le soir, à l’estrade d’un amphi ou l’ambiance d’une salle de réunion Corporate l’après-midi. Car, c’est à cette époque qu’elle commence à donner des cours en RH à Sciences Po, Novancia, l’ESSCA ou encore la Sorbonne, et qu’elle crée des formations qu’elle dispense dans des grands groupes (plus de 80 journées animées chez Orange notamment) sur des thèmes qui lui sont chers : la communication non violente, l’intergénérationnel, la prise de parole en public. Depuis plus de 12 ans, Maud Jan-Ailleret propose une approche originale mêlant le théâtre et le corps à la théorie et la réflexion.

En 2013, elle co-fonde Bellifacto, une petite maison d’édition spécialisée en jeux de société en développement personnel. En partenariat avec des coachs, des psys et des conseillers conjugaux, elle crée la collection des Boîtes de Comm’, des outils ludiques pour mieux communiquer. Son leitmotiv : “Mieux on se connaît, mieux on s’aime” ; que ce soit dans la sphère intime (couple, famille) ou professionnelle (elle conçoit des Boîtes de Comm’ personnalisées pour des clients comme des mairies, Heineken ou Accenture). Jusqu’à la revente de Bellifacto à une plus grande maison d’édition à l’automne 2021, elle s’amuse à développer chaque année des jeux de coaching différents.

Le peu de temps libre qu’il lui reste, elle le consacre à ses enfants et à l’écriture. Dès qu’elle le peut, Maud Jan-Ailleret s’attelle à la page blanche : une façon d’habiter la lumière en posant des mots sur les palpitations de la vie.

En 2019, son grand rêve d’enfance est réalisé : son premier roman, Donne-moi des fils ou je meurs, sort aux Éditions Grasset. Elle a plus que jamais besoin d’exprimer ce qu’elle ressent face à un sujet qu’elle connaît de bien trop près depuis des années : le deuil périnatal. En écrivant, elle veut faire face à son incapacité comme à celle des autres (famille, amis, équipe médicale…) de parler de ce sujet encore trop tabou. « On écrit parce qu’on ne peut plus parler ni se taire », dit André Comte-Sponville, alors elle se met à écrire, autant qu’elle le peut et les choses se libèrent, en grande partie. Aujourd’hui, avec un troisième garçon venu agrandir sa famille, elle croit, dur comme fer, aux pouvoirs thérapeutiques de l’écriture qui permet, dans un même mouvement, d’accéder à notre “moi” profond, et de se connecter immédiatement à l’Autre, par le simple fait de partager avec lui des émotions.

Son livre fait actuellement l’objet d’une adaptation au cinéma. Ces derniers temps, Maud Jan-Ailleret travaille sur d’autres romans et fait ses premiers pas en tant que scénariste sur des projets qui parlent toujours de l’intime et du besoin vital de la communication. Chaque été, elle part en famille, à bord d’un vieux Land Rover aménagé avec des tentes de toit, parcourir, avec son mari et ses enfants, de nouveaux pays d’Europe et se nourrir de la nature et de joies simples. Comme pour se réaligner et ainsi être tout au long de l’année le plus en adéquation avec son discours sur les vertus de la communication.

Depuis septembre 2021, elle se passionne pour les ateliers d’écriture qui réunissent les deux domaines qu’elle aime plus que tout : l’écriture et le coaching. Elle en anime aussi bien dans des résidences d’artistes, que dans des centres de prévention santé, des maisons d’accueil pour seniors, des écoles primaires ou des lycées. Depuis janvier 2023, elle est également intervenante à l’école Les Mots, à Paris.

Aujourd’hui, Maud Jan-Ailleret veut plus que tout partager son expérience, ses victoires autant que ses chutes et montrer combien dire les choses et même les écrire sont deux précieux alliés sur nos chemins de vie.

Disponibilités sous 24h

Des agents aux petits soins

Plus de 2000 conférenciers

Un évènement serein et sur-mesure